03/06/2015

C comme... Collégien ira loin #Challenge AZ

 Un petit essai de recherches sur Gallica à partir d'un nom, celui de mon grand-père maternel Xavier Avazeri. La moisson est amusante. En tant que parent, on s'inquiète parfois des frasques de nos jeunes, voyons comment va tourner celui-ci...




Rapports et délibérations – Aube, conseil général

Séance du 24 août 1921

Lycée de Troyes – Attribution de bourses
A Avazeri, Fernand, fils de Mathieu, Avazeri, expéditionnaire des postes à Troyes, externe surveillé de 4ème …...............................100-


Séance du 24 août 1922

Lycée de Troyes, tableau d'honneur
Les notes d'étude et de conduite des jeunes gens, boursiers départementaux, sont bonnes pour la majorité […] Elles laissent cependant à désirer pour les élèves Avazeri, Mothré et Bournelle. Pour ces derniers, nous estimons qu'ils doivent faire les efforts nécessaires pour continuer de mériter la sollicitude du Conseil général et qu'il y a lieu d'en aviser les familles afin d'attirer leur attention sur le travail de leurs enfants, dont les études sont subventionnées, à la condition que leurs efforts répondent aux sacrifices consentis par l'Assemblée départementale.


Bon, il va falloir se ressaisir. Il est drôle de constater qu'est employé ici le second prénom de Xavier-Fernand.


Nous le retrouvons âgé de 19 ans dans un article du journal « Le Gaulois » du 23 décembre 1928
Entrefilet qui sera repris par plusieurs journaux (L'Ouest Eclair, Le Populaire, …) comme quoi ce n'est pas d'aujourd'hui qu'ils racontent tous la même chose !


Les manifestations d'Action Française devant la 12è chambre

Devant la 12è chambre correctionnelle comparaissait hier M. Xavier Avazeri, étudiant en sciences, arrêté jeudi soir, rue St André des Arts à la sortie de l'Institut d'Action Française et trouvé porteur d'un révolver.
Encore que M. Avazeri ne fut poursuivi pour aucune violence et simplement pour port d'arme prohibée, il a été condamné à huit jours de prison, sans sursis.


Son cas semble s'aggraver, mais je vous rassure, la suite a montré que l'exubérance de la jeunesse n'empêche pas de mener une vie respectable. Cet étudiant « en sciences » (il s'agissait en fait de sciences politiques) est devenu avocat au barreau de Paris (malgré cette peine de prison), s'est marié, a eu 3 enfants et a poursuivi parallèlement une carrière militaire qui l'a mené jusqu'en Indochine... mais la suite sera pour une autre occasion.

En attendant, quand vos enfants ramènent un bulletin scolaire moyen ou font quelques bêtises, détendez-vous et pensez à mon Sosa 6 !!

(Si je remets la main sur qq autres photos, je les ajouterai dans les jours qui suivent, soyez indulgents).


Aucun commentaire: